Aujourd'hui, nous approchons de l'Équateur. Un dicton castillan dit: «Bien né, c'est être reconnaissant!

Sandra veut exprimer sa gratitude à Dieu, à la vie, aux sœurs, aux personnes qui ont permis à la famille de surmonter la maladie …….

Je m'appelle SANDRA LUCIA

Il y a six mois, nos vies ont pris un virage à 360 degrés, au mois de mars, l'humanité a été confrontée à un défi sans précédent avec l'arrivée de COIVID 19.

Nous avons été remplis de peurs, d'incertitudes, de colère, de stress, de désespoir et plus encore. Mais nous avons également pu vérifier que non seulement les maladies du corps sont celles qui nous hantent mais aussi celles de l'âme, le manque d'empathie, l'égoïsme, l'injustice, les inégalités économiques entre autres.

Il y a 45 jours avec ma mère, ma sœur, mon neveu (bébé) et mes enfants, j'ai vécu ce que je suis sûr que de nombreuses familles en Équateur et dans le monde doivent traverser et ressentir quand elles commencent à avoir des symptômes de grippe, des douleurs à l'estomac, de la fièvre et un malaise général. Je me sentais très effrayé, désespéré à la recherche d'un moyen d'accéder à un examen sur écouvillon gratuit, car en Équateur en particulier, cet examen a un coût très élevé. Quand j'ai découvert le résultat positif des tests de ma famille et moi, les craintes se sont aggravées, car sous la responsabilité de ma mère était la garde de mes grands-parents, 2 adultes plus âgés qui il y a peu de jours vivaient et partageaient des espaces, de la nourriture et de l'affection. avec nous.

L'expérience d'avoir été porteur de ce virus n'a pas été la meilleure, on ne trouve pas de soins médicaux facilement dans les hôpitaux publics, à cette époque il y avait tellement de monde que tous les établissements de santé publics et privés se sont effondrés, les médicaments étaient épuisés , ce qui a rendu difficile l'achat, heureusement malgré tout, la vie est sage et très généreuse avec moi et ma famille.

Les principes de vie de ma famille ont toujours été la générosité, la solidarité, l'amour des autres et des autres, dans cette expérience de revivre j'ai pu ressentir ces trois choses avec une intensité que je n'avais pas ressentie avant même quand j'ai mis en pratiquer ces valeurs.

Je veux remercier la vie pour ma belle famille maternelle et paternelle, ils m'ont donné chacune de leurs forces, jour après jour ils m'ont montré leur amour de différentes manières, remerciant la vie de m'avoir donné de nombreuses tantes politiques qui sont partout dans le monde, quotidiennement J'étais accompagnée des prières des missionnaires carmélites, le fait d'être au courant du calendrier de chaque pays dans lequel ils accomplissent leur travail, m'a fait réfléchir et sentir que j'avais une prière 24 heures sur XNUMX générant mon grand espoir. Merci également aux sœurs du Conseil provincial pour le don de la présence de ma «ñaña» (tante) Susy, qui veille sur nous et surtout s'occupe de mes chers grands-parents.

Être reconnaissant pour la famille élargie, celle que l'on a la possibilité de rencontrer en cours de route, ceux que l'on appelle amis et amis qui chaque jour m'ont donné un message, un appel, leur volonté de collaborer à ce qu'ils pouvaient selon Votre possibilité, Remerciements particuliers aux médecins, infirmières, inhalothérapeutes, psychologues, personnel de nettoyage, alimentation, laboratoire, rayons X et sécurité de l'hôpital mobile du bicentenaire pour leur accompagnement dans mon séjour là-bas, et enfin me remercier partenaire de vie qui, avec mes enfants, est la racine solide de mon arbre de vie.

Pour dire au revoir à tout le monde, je voudrais partager avec vous les paroles d'une chanson de Mgr Leónidas Proaño, cette chanson, je pense, décrit parfaitement tout ce que je pouvais ressentir en recevant l'énergie, l'affection, les prières, les soins et l'accompagnement dans ce processus.

MERCI À TOUS ET À TOUS POUR LA VIE

SOLIDARITÉ Mgr Leonidas Proaño

 Gardez toujours vos oreilles ouvertes

au cri de la douleur des autres

et écoutez votre appel à l'aide

est la solidarité (3) 

  1. Gardez vos yeux toujours alertes

et les yeux étendus sur la mer,

à la recherche de naufragés en danger

est la solidarité (3) 

  1. Ressentez la souffrance comme la vôtre

du frère ici et là,

posséder l'angoisse des pauvres

est la solidarité (3) 

  1. Devenir la voix des humbles,

découvrir l'injustice et le mal,

dénoncer les injustes et les méchants

est la solidarité (3) 

  1. Devenez vous-même messager

de l'étreinte sincère et fraternelle

que certaines villes envoient dans d'autres villes

est la solidarité (3)

  1. Partagez les dangers du combat

pour vivre dans la justice et la liberté

 risquer amoureux jusqu'à la vie

est la solidarité (3) 

  1. Abandonnez-vous pour l'amour jusqu'à la vie

c'est le plus grand test d'amitié

vit et meurt pour Jésus-Christ

est la solidarité (3)