Rencontre avec la communauté des Sœurs de la Consolata à Puerto Leguízamo.

Avec cet engagement provincial qui nous ouvre de nouveaux horizons, je voudrais partager avec vous la belle expérience que j'ai vécue en Amazonie colombienne, avec María del Carmen López et l'équipe missionnaire du Vicariat apostolique de Puerto Leguízamo Solano, au milieu de la simplicité, de l'accueil, de la joie de suivre et de la chaleur humaine des missionnaires qui partagent avec les habitants de ces régions inconnues et insoupçonnées pour nous.

 

 

De gauche à droite : Monseigneur Joaquín Humberto Pinzón. IMC, Père Jhonathan Castañeda. Carmélite, Maria del Carmen Lopez. CM, Père Eduardo Reyes. IMC

Le 21 mars, nous sommes partis pour Puerto Leguízamo-Putumayo (Colombie). Nous avons rencontré à l'aéroport le P. Jonathan Castañeda, carme de l'ancienne observance, qui était venu dans le même but, pour participer à l'"expérience missionnaire intercongrégationnelle" proposée par Monseigneur Joaquín Humberto Pinzón IMC (Missionnaire de la Consolata) dans le village de "La Tagua", paroisse du Sacré-Cœur. Remis entre les mains de Dieu qui ouvre le chemin, nous sommes arrivés au bon moment pour participer à la rencontre annuelle d'Induction et de Placement dans la réalité naturelle, culturelle, sociale et pastorale du Vicariat.

L'inter-congrégation était palpable sur tous les visages : Pères et Sœurs de la Consolata, Sœurs Dominicaines de la Présentation, Missionnaires Serviteurs de l'Esprit Divin, Capucins, Missionnaires de l'Espérance, Carmélites et Carmélites Missionnaires, venant de différents lieux parmi eux : Italie, Corée du Sud, Portugal, Argentine, Kenya, Colombie... des hommes et des femmes engagés dans la même mission, savourant la fraternité universelle et la joie de vivre l'esprit missionnaire. C'est ainsi que s'est complété le groupe de 35 missionnaires, prêts à connaître et à renforcer l'amour pour l'Amazonie dans toute sa splendeur, avec les propositions pastorales du Vicariat Apostolique de Puerto Leguízamo Solano.

Nous avons adopté et approfondi l'objectif du plan pastoral, que je peux résumer en ces termes : "... nous avons fait preuve d'une grande détermination.Une Église servante et ouverte qui accueille, encourage et accompagne les peuples de l'Amazonie, qui est notre maison, notre sœur et notre mère communes : diverses familles indigènes ancestrales, paysans, Afro-descendants, population urbaine et toutes les personnes qui se trouvent dans différentes périphéries géographiques et/ou existentielles ; annoncer et vivre la miséricorde, en consolidant et en renforçant une Église fondée sur la justice et la paix, avec un visage, une pensée et un cœur amazoniens frontaliers, afin qu'en Christ nous puissions tous avoir la vie en plénitude."(Organisateur du Vicariat 2021)

Chemin de croix dans les rues de La Tagua, stations préparées par différentes familles devant leurs maisons.

Petit à petit et dans chaque activité programmée, nous avons appris à connaître l'esprit qui anime le Vicariat et vérifié qu'il est possible d'aller au-delà des mots et de faire des choix concrets : Le respect et l'admiration de la nature, la richesse de ses peuples, tous marchant sur la même terre et luttant pour la survie et la dignité. Nous nous sentons constamment appelés à reconnaître que notre présence sur le territoire amazonien nous oblige à passer du statut de spectateurs à celui de protagonistes actifs, à construire avec eux ce que Dieu veut par des actions pastorales regroupées dans les verbes : Accueillir, Annoncer, Accompagner, Encourager, Discerner et Partager avec un sens prophétique.

 

Messe chrismale dans la cathédrale Nuestra Señora del Carmen, Puerto Leguízamo

Comme grâce spéciale de l'intronisation, nous avons participé à la messe chrismale solennelle, présidée par l'évêque et concélébrée avec les prêtres du vicariat qui ont renouvelé leurs engagements sacerdotaux en demandant le don de la fidélité pour l'exercice de leur ministère. Nous avons également pu visiter l'une des Malocas (lieu de rencontre des anciens de l'Association des Conseils Indigènes de Puerto Leguízamo), pour apprécier les connaissances ancestrales et leur spiritualité pleine de sagesse indigène avec le grand-père Braulio à la tête et les représentants d'autres communautés de l'Amazonie ; de leur part, nous avons reçu une visite aux Malocas.

Moment d'engagement pour l'Amazonie dans l'activité d'Induction et de Placement des missionnaires.

Je vous souhaite bénédiction et protection pour la mission.

Nous avons terminé ces journées de formation par une retraite spirituelle pour remercier Dieu pour tout le chemin parcouru et pour continuer avec le désir de contribuer à une évangélisation renouvelée ; l'éclairage biblique de Jean 15, 1-17 nous a invités à rester et à persévérer à la suite du Seigneur dans la réalité présente. À son tour, Monseigneur Joaquín Humberto Pinzón a exhorté l'équipe missionnaire à vivre les processus d'évangélisation avec espérance et joie, en faisant naître les rêves de nos cœurs en Amazonie.

 

 

Paroisse du Sacré-Cœur dans le Corregimiento de la Tagua.

Avec ce bagage spirituel et fraternel, nous sommes partis avec le Père Eduardo Reyes le 26 mars pour notre destination finale : le village de " La Tagua " sur les rives du fleuve Putumayo, qui s'étend le long de ses rives avec des communautés indigènes et paysannes qui attendent l'action pastorale de l'équipe missionnaire. Nous sommes arrivés à la paroisse du Sacré-Cœur et à la maison des Pères de la Consolata, en face de la maison des sœurs avec de beaux détails d'accueil. Après un délicieux déjeuner, nous nous sommes mis ensemble à la tâche de continuer à embellir le lieu pour nous préparer à y vivre en tant que propriétaires de la maison. Très vite, les changements ont été visibles et les passants reconnaissaient une nouvelle présence dans la maison qui attendait ses habitants depuis deux ans.

Chemin de croix

Chemin de croix dans les rues de La Tagua, stations préparées par différentes familles devant leurs maisons.

Au seuil de la Semaine Sainte, nous avons reçu les directives pour entrer dans la célébration des mystères de la foi qui nous rassemblent dans un sens ecclésial. Nous nous sommes organisés pour chaque moment de la célébration, en suivant les protocoles de biosécurité et en prenant des dispositions spéciales pour rendre visite aux familles des malades, en prenant la Sainte Communion et les Saintes Huiles. Chaque réunion et célébration a eu sa touche de grâce et de leçon de vie pour aborder avec respect une réalité nouvelle et difficile.

A chaque pas, nous sentons la communion de prière avec toutes les communautés de la province, et nous espérons que cela continuera, parce que la foi et la prière soutiennent la mission, comme le disent les saints. Maria del Carmen va très bien, en possession et engagée dans le oui donné, pleine d'espoir que l'équipe de femmes sera complétée et que le projet tant désiré pourra être réalisé.

Maison des sœurs dans le Tagua

Je remercie Dieu pour le don de cette expérience, qui a vivifié mon esprit missionnaire et m'a préparé à poursuivre le service que j'ai maintenant entre les mains, en donnant ce que je suis et ce que j'ai avec amour et espérance, en contribuant à cette Église qui est en pèlerinage en tout lieu et en ce moment historique de tant d'incertitude et de foi renouvelée.

Dioselina Hernández Giraldo. cm

fr_FRFR
Partager ceci